37 ans

de Antoine Herbez









Mise en scène  Pierre-Loup Rajot

Décor  Anne Wannier

Costumes  Corinne Baeriswyl

Lumières  Didier Rocipon

Son  Valdo Sartori

 

 

 

 

Avec :

Pascale Roberts  Nadège Bariani

Antoine Herbez  Clovis Marx

(cliquez sur le nom des interprètes pour voir leur profil)

 

37 ans a été :

 

créé le 31 octobre 2000 au Théâtre du Vieux Quartier

à MONTREUX (Suisse)

 

joué

 - du 31 oct au 19 nov 2000 au Théâtre du Vieux Quartier à MONTREUX (Suisse)

- du 18 avril au 26 mai 2001 au Théâtre Essaïon de PARIS

 

 

traduit et joué en Allemagne sous le titre de

37 Jahre

en juil et sept 2005 au Théâtre Artemis-Schauspielstudio à MUNICH

dans une mise en scène du Christine Maria Steinhart

avec Marlen Beck (Nadège Bariani) et Uli Engelmann (Clovis Marx)

 

 

Inspiration

Téléchargez le dossier du spectacle

1/10

La Presse

 

Ce texte est un petit chef d'oeuvre, servi à merveille par Pascale Roberts et Antoine Herbez. Pascale Roberts nous prouve à nouveau son immense talent. Quand à Antoine Herbez, c'est une découverte. Leur complicité est admirable... Un beau moment d'émotion.   Pariscope

 

 

Si cette pièce émouvante et drôle (grâce notamment au jeu très juste et sobre d'Antoine Herbez alias Clovis) est une pure fiction, son héroîne existe, sous un autre nom. L'auteur a eu envie d'en faire l'héroîne d'une histoire d'amitié et d'amour.  Le Parisien

 

 

Tout est gris. Le décor se fond dans les murs de pierre de l’Essaïon. Il règne une vague odeur de poussière et le silence hurle l’enfermement. On est en prison. Mais petit à petit, cet espace clos va s’ouvrir et devenir, au contact de deux personnages attachants, le terrain de départ de nouveaux horizons.

Sur cette scène étroite, Pascale Roberts et Antoine Herbez s’affrontent pour mieux s’illuminer mutuellement. Elle joue superbement le rôle de Nadège qui achève apparemment sereine sa 37ème année d’incarcération. Il incarne avec bonheur Clovis Marx, un journaliste paumé dans sa 37ème année de lutte contre la vie. En plus de ce chiffre qui les rapproche, ils ont un autre point commun : l’enfermement.... L’alchimie entre ces deux comédiens opère si bien que le public est implacablement mené dans le mécanisme de la renaissance des personnages qu’ils incarnent... Grâce à la découverte de l’autre, deux êtres dépouillés vont se retrouver. Leur confrontation fera naître l’espoir par delà la peur...  Les comédiens brillent d’un enthousiasme éblouissant tandis que le décor gris terne de Anne Wannier devient peu à peu gris perle.

Cette pièce courte et poignante renferme l’essence de l’envie de vivre.  Théâtre on line

 

 

Pascale Roberts et Antoine Herbez vivent du plus profond de leur sensibilité ce duo-duel d'une intensité sans faille. Dans un dépouillement absolu de tout effet théâtral, ils négocient au plus près, au plus juste tous les virages essentiels de cette double naissance. Les questions vitales de la liberté intérieure, de la confiance en soi, de la beauté de la vie malgré tout le mal ambiant sont abordés à un rythme serré où la tricherie est sans cesse débusquée ... Une merveilleuse leçon de vie.   La Presse Riviera-Chablais

 

 

37 ans nous parle de la rencontre entre deux êtres liés par le chiffre 37, dans l'univers clos d'une cellule de prison. La comédienne Pascale Roberts campe une détenue battante et laisse éclater tout son talent.  Magazine Starter

 

 

Véritable hymne à la vie, "37 ans" s'inspire de l'histoire d'une certaine Sylvia. Son récit a touché l'auteur au point d'en écrire une pièce touchante et formidablement interprétée.  Taxi Time

 

 

 

 

 

© 2023 by THEATER COMPANY

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus