12 Hommes en colère

de Reginald Rose





 

Mise en scène Antoine Herbez

Lumières Julie Leprou

Son Antony Aubert

 

 

Avec :

Stéphanie Bargues  Juré n° 10

Fabienne Billot  Juré n° 8

Jean Boissinot  Juré n° 6

David Carruezco Juré n° 7

Olivier Charcosset  Juré n° 5

Benjamin Fayard  Juré n° 11

Joanna Forlen Juré n° 2

Ivan Herbez  Juré n° 1

Olivier Ho Hio Hen  Juré n° 9

Sébastien Le Rest Juré n° 3

Vanessa Lo King Fung Juré n° 4

Blandine Samba Juré n° 12

(cliquez sur le nom des interprètes pour voir leur profil)

12 Hommes en colère a été :

 

créé le 9 décembre 2005 au Théâtre du Passage vers les étoiles à PARIS

 

joué

 - du 9 dec 2005 au 13 mai 2006 au Théâtre du Passage vers les étoiles à PARIS

- du 6 au 30 juillet 2006 au Théâtre de l'Ange au Festival Off d'AVIGNON 

- du 13 au 29 oct 2006 au Théâtre A.T.C. de SAINT-MAUR-DES-FOSSES (94)

- le 10 fev 2007 au Théâtre Le Colombier de VERRIERES-LE-BUISSON (91)

- le 23 mars 2007 au Centre Culturel Les Angenoises à BONCHAMP-LES-LAVAL (53)

- du 19 au 21 avril 2007 à l'Atrium-Scène Nationale de FORT-DE-FRANCE (Martinique)

- du 6 au 28 juillet 2007 au Théâtre de l'Ange au Festival Off d'AVIGNON 
- le 5 fev 2008 au Centre Culturel Jacques Prévert de VILLEPARISIS (77)

- du 24 au 27 janvier 2008 à l'Espace Culturel des Terreaux à LAUSANNE (Suisse)

- du 10 juillet au 2 août 2008 au Théâtre de l'Ange au Festival Off d'AVIGNON 
 

 

 

Téléchargez le dossier du spectacle

1/19

crédit photos : David Sitbon

La Presse

 

Dans cette version, il faudrait écrire « hommes » avec un grand « H », celui de l’humain, car les jurés sont des deux sexes, multiracial. Ainsi, la pièce retrouve une résonance plus juste, plus véridique … L’expérience et le talent de leur metteur en scène ont su mettre en valeur chaque personnage.  Pariscope

 

 

Reginald Rose a un sens exacerbé de l’air de son temps et un chic pour ménager le suspens. Partisan de la parité, le metteur en scène a distribué les rôles, au départ exclusivement masculins, à égalité entre hommes en femmes …  Télérama

 

 

…Et aujourd’hui, une jeune compagnie met une majuscule à 12 Hommes en colère parce qu’ils distribuent la moitié des rôles à des femmes. Ils ont raison. La totalité, cela aurait rajouté un discours science fiction, genre voilà l’an 20500 quand les hommes n’existent plus. Ou bien un côté 12 femmes jugent un homme. Et nous serions passés à côté des vraies questions … Et voilà que cette jeune compagnie donne un sens supplémentaire à cette pièce fondamentale. Car ils inscrivent en 11 personnages sur 12 un parcours vers soi-même, vers une vérité, vers l’humanité. Selon l’individu ce sera plus ou moins accompagné de résistances et de souffrance … Ce théâtre engagé donne à voir un triple voyage. Onze jurés qui plongent dans leurs doutes, qui changent d’avis. Ce sont aussi douze voyages initiatiques et douze éclosions de talents de comédien. Au début on les croit trop copains, trop verts pour des rôles aussi caractériels. Et plus ça va, plus le comédien s’efface au bénéfice du personnage. Et les comédiens grandissent en même temps que les personnages découvrent leurs pulsions, leurs vérités et leurs horreurs pour s’en dégager et rejoindre le camp du respect. Malgré le côté dramatique de la situation, la troupe fait vivre aussi la dimension comique de ces personnages dont aucun n’est un héros. Osez rire !   Radio Libertaire

 

 

La pièce de Reginald Rose est à nouveau jouée sur les planches d’Avignon. Texte coup de poing, mise en scène intelligente, interprétation habitée. Toujours indispensable … La mise en scène d’Antoine Herbez est habile à plus d’un titre. Des douze hommes qui formaient le jury dans la pièce originale, seuls sept subsistent, complétés par cinq femmes. Les hommes deviennent ainsi des Hommes et ce jury acquiert à la fois modernité et universalité, ce qui sert son propos. Dans la salle exiguë du Théâtre de l’Ange, le metteur en scène donne vie au doute qui habite progressivement les jurés, bien servi en outre par des comédiens inspirés dont la tension et l’émotion vont crescendo. Texte dénonçant la peine de mort et l’arrogance de la justice humaine, Douze Hommes en colère est une pièce à voir pour au moins douze bonnes raisons, auxquelles s’ajoute son actualité toujours aussi brûlante.  Rue du Théâtre

 

 

C’est une aventure humaine … Antoine Herbez, le metteur en scène, a choisi de créer une vie sur les planches. La société s’est affichée dans toute sa diversité…  France-Antilles Magazine

 

 

Les acteurs sont présents dans la salle comme sur scène. Ils ressemblent à vos amis, à vos voisins, à tous ceux que vous croisez dans la rue, dans la vie. Le spectateur est immergé dans le sujet car il est au centre des jurés …On est parmi eux, proches d’eux. On partage leurs sentiments. On se laisse gagner par la tentation de démonter les preuves, de s’attarder aux détails qui les infirment. On se laisse aspirer par le rythme du spectacle, on est tour à tour intrigués, émus, passionnés. Mettre en scène une telle performance n’est pas évident, le travail effectué relève le défi et les douze comédiens sont plus que convaincants …  La Marseillaise

 

 

Douze jeunes talents évoluent dans un huis clos pesant, servant  magistralement le texte de Reginald Rose, dans une mise en scène sobre et efficace d'Antoine Herbez.  Têtu Magazine

 

 

Et dans ce tiercé de tête, un pari osé et « casse-gueule » réussi … Bonne pioche dans un théâtre bondé pour une adaptation au fil du rasoir … Cette distribution pourrait pécher par excès de jeunesse, de fougue exacerbée, de facilités. Elle s’en échappe par l’émotion non feinte et la sincérité du jeu… Apprivoisez le nom du metteur en scène Antoine Herbez qui sait conduire l’orchestre … et suivez cette compagnie Ah ! qui promet.  Les Coulisses Arts et Lettres

 

 

Une adaptation très réussie avec une diversité de profils très intéressante et une excellente répartition du rôle de chaque personnage. Des effets de mise en scène géniaux. Les acteurs incarnent parfaitement les différents caractères … A voir absolument !  E-gazette du spectacle

 

 

Cette pièce est un chef- d’œuvre. Par le texte lui-même bien sûr, mais surtout par ses comédiens qui se donnent à fond, jouent à la perfection et dégagent, chacun dans son registre, une très forte émotion …   Paru-Vendu

 

 

 

 

© 2023 by THEATER COMPANY

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus