Je suis un Titre. Double-cliquez moi.

Une femme, Shahrazad

   إمرأة، إسمها شهرزاد

texte pour le théâtre

écrit en langues arabe et française

par Halima Hamdane et Antoine Herbez d'après "Les Mille et Une Nuits"

mise en scène : Antoine Herbez

assisté de Laury André

 

 

scénographie : Charlotte Villermet

costumes : Madeleine Lhopitallier

lumières : Fouad Souaker

 direction musicale : Chadi Chouman

chorégraphie : Claire Faurot

magie : Nicolas Audouze

 

avec :

 

6 interprètes comédiens, conteurs, danseurs,

musiciens, chanteurs, acrobates…

 

(distribution en cours)

Note d’intention de mise en scène

 

 

Fort du plaisir que j’ai éprouvé à réunir comédiens, musiciens, chanteurs, danseurs et magiciens, sur mes récentes mises en scène de « La flûte enchantée » de Mozart et de « Un songe d’une nuit d’été » de Shakespeare/Purcell,  je souhaite prolonger ce travail de mise en commun des arts de la scène avec toute mon équipe artistique.

 

Mon éducation et mon parcours m’ont toujours tourné vers l’international.

Je ne crois qu’aux rencontres entre les cultures, aux ouvertures, aux métissages divers ; ils sont pour moi les seuls vecteurs de toute évolution, à la fois pour l’homme que je suis, mais également, à mon sens, pour l’humanité en général.

 

Hasard des voyages, hasard des rencontres, une évidence s’est imposée : oser m’emparer du puissant texte quasi fondateur de la culture arabe, « Les mille et une nuits » et rêver…

Rêver à un spectacle comme je les aime, qui réunirait encore tous les arts de la scène…

Mais aussi, un spectacle qui unirait deux langues qui ont historiquement été si souvent proches : l’arabe et le français.

Rêver à un pont. Un pont culturel… Un pont dont les structures seraient faites de connaissance, d’apprentissage, de curiosité, d’échange, d’écoute, de tolérance…

 

A l’instar du roi Shahrayar, nous avons besoin – j’ai besoin – d’apprendre pour comprendre, d’observer pour avancer, d’écouter pour nous ouvrir aux autres…

 

Je souhaite ainsi me confronter à une culture qui n’est pas la mienne.

J’aimerais que ma curiosité et mon expérience soient au service d’un spectacle le plus complet possible : une fête des sens et des arts de la scène.

C’est aussi ca, le métissage…

 

Parce que mon désir n’est pas d’entrer dans un « folklore oriental » qui serait, à mon sens, une vision réductrice de l’œuvre. Je veux m’appuyer sur ses résonnances universelles.

Et elles doivent passer également par l’esthétique générale.

C’est pour cette raison que je souhaite continuer, sur ce projet, ma collaboration avec mon équipe fidèle : Charlotte Villermet pour la scénographie, Madeleine Lhopitallier pour les costumes, Fouad Souaker pour la lumière, Chadi Chouman pour la direction musicale, Claire Faurot pour la chorégraphie, Nicolas Audouze pour la magie ; ils devront, comme moi, tourner leurs yeux d’occidentaux vers l’orient, aller vers des rencontres avec des artistes de culture arabe.

Mixité, partage encore une fois… S’enrichir de nos différences.  

C’est ainsi que je vis ma collaboration avec Halima Hamdane, l’autre auteure du projet.

 

Ce spectacle est également pour moi, metteur en scène et directeur de compagnie, l’occasion d’un enracinement sur un terrain. Je souhaite en effet pouvoir proposer un immense chantier d’échange et d’actions socioculturels à une ville, à une région…

 

Le projet est ambitieux parce qu’il se rêve le plus complet possible.

Complet à tous les niveaux.

Le parcours initiatique tracé par « La Flûte enchantée » était un premier chemin vers la connaissance.

Celui qui s’ouvre avec « Les Mille et une nuits » semble être encore plus universel.

Parce qu’il est question du croisement des mondes…

 

Antoine Herbez

 

© 2023 by THEATER COMPANY

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus