Les interprètes masculins

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pierre-Edouard%20Bellanca.jpg

Pierre-Edouard Bellanca

Beppe dans Baroufe à Chioggia  (2009-2011)

Après 4 ans au cours Florent;(«acting in English&nbsp» - Lesley Chatterley), il joue dans "Sarko et Hutch" (Théâtre de 10 heures), "Le songe d'une nuit d'été", "Platonov", "Ode to Love" d'Anna Orford, etc... En 2007, il intègre la compagnie des Aléas et incarne d'abord le rôle de Fleming dans "Le Premier" d'Israël Horovitz sous la direction de Léa Marie Saint Germain (Aktéon, Avignon et Clavel), puis différents rôles dans "Horovitz mis en pieces". Il joue aussi pour la Cie Koalako "Jackie and the Giant" (spectacle bilingue pour enfants) et pour la Compagnie Ah ! "Baroufe à Chioggia" au théâtre Clavel et au Gymnase.

David+Cami+de+Baix.jpg

David Cami de Baix

Sylvestre dans Les Fourberies de Scapin (2013-2014)

Après avoir suivi une formation de gestion financière, il décide au cours d'un voyage de se consacrer à sa passion: : le théâtre.

Elève de l'école Claude Mathieu, où pendant 3 ans, il aborde différentes méthodes de travail et techniques de l'acteur, il multiplie les projets théâtraux, et joue avec le collectif K Mélodie "Dans l'ombre de Peter Pan".

Chadi+Chouman.jpg

Chadi Chouman

Carle dans Les Fourberies de Scapin  (2010-2014) et Ali Shâr dans Zoumourroud, l'esclave qui devint roi (2015)

Musicien autodidacte et compositeur, il est né à Beyrouth. Son 1er instrument est la guitare, qu'il pratique depuis l'âge de 13 ans en déchiffrant ses albums favoris de rock punk et de blues. Rapidement, en arrivant à Paris, il découvre la chanson française à travers la scène parisienne et quelques rencontres d'importance (Allain Leprest, Loic Lantoine, La rue Ketanou...). La musique est au service du texte. Mais ses origines métissées et le gout du voyage le poussent vers plus de diversité. Il se passionne pour les musiques du monde, et s'enrichit de sonorités et de rythmes nouveaux (banjo, mandoline, bouzouki et percussions). Quelques incursions dans le jazz et le classique complètent sa formation et en font un véritable musicien de  "Musiques actuelles".

A 33 ans il a participé a de nombreux albums et a composé des musiques pour des chanteurs,des courts métrages, des documentaires et des sites internet. Il a partagé les grandes scènes de France et d'ailleurs avec de nombreux groupes,  produits ou indépendants, aux styles bien différents (Les Attaqués, Dikès, Davaï, Mister Gang, l'Attirail, Rona Hartner, LuTTès, Madalena, Nicolas Joseph, Ruby Brune, ...). On peut le voir parfois chanter et jouer en solo à la Cité de la Musique de Paris lors des expositions (Prévert, Gainsbourg, Brassens).

Il collabore pour la première fois avec Antoine Herbez en 2009 sur sa mise en scène des "Fourberies de Scapin".

Ronan Debois.jpg

Ronan Debois

Puck dans Un Songe d'une nuit d'été (2012-2015)

Il effectue sa formation au Cnsm de Paris entre 2004 et 2008. Après une année au CNIPAL à Marseille, il est rapidement engagé dans de nombreux théâtres. Il chante Presto dans "les mamelles de Tiresias" de Francis Poulenc au festival d'Aix en Provence et au théâtre de la Monnaie à Bruxelles. Il est monsieur Smith dans "la cantatrice chauve" de Calvi à l'opéra de Montpellier. Il participe à deux productions de l'opéra de Metz: "o mon bel inconnu" de Reynaldo Hahn (rôle de Jean-Paul Lévy) et "la chouette enrhumée" de Gérard Condé (rôle du Grand Moâ). Avec le poème harmonique dirigé par Vincent Dumestre, il chante la sorcière et le marin dans "Didon et Énée" de Purcell à l'opéra royal de Versailles. 

Depuis 2013 il se produit régulièrement à l'opéra comique: il est Roger dans "Ciboulette" de Reynaldo de Hahn dirigé par Laurence Equilbey et dans une mise en scène de Michel Fau, il chante le précepteur espagnol dans "les brigands" de Jacques Offenbach (mise en scène de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff), le baron de Pictordu dans "Cendrillon" de Pauline Viardot....Il participe à deux créations d'Antoine Herbez: "La flûte enchantée" (Papageno) et "Un songe d'une nuit d'été" (Puck). Ronan Debois est révélation lyrique de l'Adami en 2008.

Jules Dousset 2.jpg

Jules Dousset

Démétrius dans Un Songe d'une nuit d'été (2015-2017)

À partir de 17 ans il parcourt l'Angleterre, l'Espagne, l'Italie et la Tunisie, Il suit des formations de comédie musicale à l'école Cococomin de Barcelone, l'ACP de Paris et d'actor studio (K.Massee,B.Esposito), il explore la comedia dell'arte avec la compagnie du Hibou et se forme au doublage de voix auprès de Lauren Lasseur.

Il suit des stages de danse Sévillanaise et de claquettes mais pratique plus régulièrement le modern jazz et le hip hop. Champion régional Loire atlantique de Karaté étant adolescent, il se met à la boxe ainsi qu'au kick-boxing puis s'essaye à l'escrime scénique.  

En 2012 il joue au Gymnase dans "La rue des Fables". En 2014 il interprète Zézé dans "Mistinguett" au Casino de Paris qu’il reprend en 2015. 

A la télévision, on le voit dans "Nos chers voisins", dans des Docus-Fiction tels que "Le destin de Rome" , "Au nom d'Athènes" où il interprète ses rôles en Latin et Grec ancien, et plus récemment le rôle principal d’un épisode de "Joséphine ange gardien". Il tient aussi le rôle de Franck dans le premier long métrage de Paul Lê et Julien Pichard "La vie rêvée de David L", primé dans plusieurs festivals aux États-Unis. 

Présentateur de soirées à thèmes à l'étranger, il animera par la suite des plateaux d'humoristes et des concerts tels qu' "Orient de Velours" en France. Il incarne également Manuel Le Coach sur Arte web, présentateur décalé d'un programme psychologique. Depuis 2010 il s'exerce à la réalisation de courts métrages, lesquels sont représentés et primés dans plusieurs festivals.

Luc Ducros.jpg

Luc Ducros

Sylvestre (2010-2012) et Scapin (2014) dans Les Fourberies de Scapin

Il débute sur scène en 1998 aux ateliers de la Compagnie Théâtre du Loup Blanc (Normandie) dirigée par M. Grudzinski et J-C Seguin.

Formé ensuite à Paris, au sein du cours d’art dramatique WRZ Théâtre de J-F Cuny, il travaille régulièrement depuis 2003 en tant que comédien dans des pièces classiques, contemporaines ou pour le jeune public (Strindberg, Voltaire, Shakespeare, La Fontaine, Jonson, Racine, Molière, Marivaux, Goldoni, Labiche, Feydeau, Courteline, Hugo, Cocteau, Laïk, Ph. Dorin, Vinaver, Grumberg, Kacimi, Levey) dont notamment avec la compagnie Théâtre Italique .

À partir de 2005, il aborde le travail de mise en scène et de création collective au sein de la Compagnie Tête Bêche et de la troupe du Théâtre des Égrégores (jeu masqué, clown, expressionnisme, théâtre musical...). Plusieurs spectacles sont présentés aux festivals d'Avignon, d’Aurillac et de Périgueux.

En 2014, Il suit avec succès le programme de formation « Comédien Clown à l’hôpital » délivré par le Rire Médecin.

Depuis 2015, il a rejoint la compagnie du Théâtre de la Sardine dirigée par Chao-Chi Ma et basée à Taïwan. Il y poursuit et approfondit son travail de metteur en scène. Il participe également à l’élaboration et le  àhospitalier (association Dr Red Clown) en tant que directeur de l’enseignement et de la formation.

Clément Fenasse site.jpg

Clément Fenasse

Démétrius dans Un Songe d'une nuit d'été (2012-2014)

Acteur formé à l'école du Théâtre National de Strasbourg, il est également chanteur, danseur et acrobate. Il a joué, entre autres, sous la direction de Stéphane Braunschweig ("Chastes Projets" de Brecht, "Pulsions d'enfer" de Weddekind), Bernard Sobel ("La Tragédie optimiste" de Vichnevsky), Eric Génovèse ("Les Juives" de R. Garnier), Anne Torrès ("Le Fou d'Elsa" d'après Aragon), Didier Long ("Equus" de Shaffer), Lukas Hemleb ("La Marquise d'O..." d'après H. von Kleist) , Jorge Lavelli ("Merlin ou la terre dévastée" de T. Dorst).

Il est Roméo, dans "Roméo et Juliette" de Shakespeare, mis en scène par Vincianne Régattieri.

Francisco Gil couleurs.jpg

Francisco Gil

Puck dans Un Songe d'une nuit d'été  (2016-2021)

Il entre au conservatoire d’art dramatique de Mulhouse en 1990 et obtient trois premier prix (moderne, comédie et tragédie) à la fin de son cursus. 

Il entame sa vie professionnelle après sa sortie du conservatoire en 1994 avec la pièce La petite Catherine de Heilbronnd’Heinrich Von Kleist, créée au Théâtre du Peuple à Bussang sous la direction de Philippe Berling. Il renouvelle l’expérience du Théâtre du Peuple avec Peer Gynt d’Henrik Ibsen en 1996. Toujours en collaboration avec Philippe Berling, il joue dans Au rêve de gosse de Serge Valletti ; créé à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon en 1997, la pièce fait une tournée nationale. 

La même année, sa route croise celle de Guy Ramet, fondateur du Centre d’Études Masque et Mouvement à Bruxelles. Le travail et la recherche sont essentiellement axés sur le clown, le masque neutre et les masques ethnographiques. Ils collaborent ensemble jusqu’en 2010. 

En 2011, il rencontre Chiara Villa, metteure-en-scène et présentent à Strasbourg Cinq mystères tirés de la pièce Mistero Buffo de Dario Fo. L’intégrale de Mistero Buffo est créée en 2013 et tourne en Alsace notamment à la Comédie de l’Est,CDN de Colmar.

Francisco GIL travaille régulièrement avec des compagnies théâtrales alsaciennes.

Amoureux du chant, il décide de s’y consacrer pleinement en 2006. Il entame sa pratique avec Anne Wenger, professeur de chant à Strasbourg et Yolande Uytter, chef de chœur à l’Opéra de Strasbourg. 

En 2008, il entre au conservatoire de Colmar, dans la classe de chant lyrique de Mr Francis Jeser. 

En 2013, il intègre l’AICOM (Académie Internationale de Comédie Musicale) en formation professionnelle pour une saison entière. 

En 2014, il rencontre Karen Nimereala Acampora, élève du ténor Franco Corelli, qui approfondit son chemin vocal et son répertoire lyrique. 

En 2015, il interprète le rôle de Jupiter dans Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach dans la production de la Fabrique-Opéra à Caen puis le rôle de Popoff dans La Veuve Joyeuse de Franz Lehar au festival Angevin d’Opéra-bouffe. 

En 2016, il développe sa pratique vocale avec Mélanie Moussay, soprano. 

Il joue dans Casanova l’indécent, un spectacle opéra-rock de Gilles Ramade au casino-barrière de Toulouse. A Paris, il participe également au Songe d’une nuit d’été, pièce musicale et théâtrale d’après Shakespeare et Purcell ; mise en scène d’Antoine Herbez. Il interprète et chante le rôle de Puck.

En 2017, il continue son travail et son exploration vocale avec Mr. Pierre Kuzor, professeur de chant classique à Paris.

Ivan Herbez.jpg

Ivan Herbez

Lysandre dans Un Songe d'une nuit d'été  (2012-2021)

Il se forme au conservatoire d'art dramatique des Xème et XIème arrondissements de Paris puis à l'Actors Center de Londres. Au théâtre il a interprété Tybalt dans Roméo et Juliette sous la direction de Françoise Chatôt, il a joué Horace dans la pièce de Corneille au Vingtième théâtre, Lysandre dans Un Songe d’une nuit d’été au Théâtre de la Porte St Martin. Il a aussi travaillé sous la direction d'Emma Dante (à l’Opéra Comique en France et au Théâtre Petruzzelli en Italie), Jean- Pierre Baro et Pascal Kirsh (au CDN d’Orléans) ou encore Anne-Laure Liegeois. Il cofonde en 2016 la compagnie le Homard bleu (4 créations théâtrales, 5 éditions de leur festival d'été le "Fat festival" dans la Drôme). C'est avec sa compagnie qu'il crée Le Mariage Forcé de George Dandin d’après Molière avec Matthias Fortune Droulers au Théâtre Lepic et qu’il met en scène et interprète avec Eurydice El Etr Trois ruptures de Rémi de Vos au Théâtre de Belleville.

Grégory_Juppin.jpg

Grégory Juppin

Puck dans Un Songe d'une nuit d'été  (2018-2021)

Dès son plus jeune âge, il se passionne pour le spectacle vivant.

Il est sur scène à Paris et sur les routes de France, dans des Comédies Musicales telles que La Mégère à peu près apprivoisée d’Alexis Michalik  au Splendid’,  Chance !  D’Hervé Devolder au Palais des Glaces, Kid manoir 2 au Palace, J’vous ai apporté des Bonbons de S. Saramago…  ainsi que dans des pièces de théâtre :  Tous les m’aimes de M. Lopez au théâtre du marais,  Les fourberies de Scapin au Lucernaire,  Un drôle de cadeau de J. Bouchaud…

Il joue dans de nombreuses opérettes à travers la France en tant que fantaisiste ou jeune premier : L’Auberge du Cheval Blanc, Quatre jours à Paris, Pas sur la Bouche, La route fleurie, Le pays du sourire, Jamaïque, Princesse Czardas, La veuve joyeuse, Un de la canebière…etc

Parallèlement à son parcours de chanteur comédien, il a également été imitateur et a eu l’opportunité de participer à de nombreuses émissions télévisées ainsi qu’à divers festivals prestigieux (Juste pour rire de Montréal, Festival du Rire de Rochefort, Performance d’acteur à Cannes…)

Michel+Melki.jpg

Michel Melki

Argante dans Les Fourberies de Scapin (2010-2014)

Formé par Andreas Voutzinas, il est reçu à l'Ecole du Théâtre national de Chaillot (direction Antoine Vitez) avec comme professeur Stuart Seide. Il a joué dans de nombreux films au cinéma et à la télévision dont "Le premier", "A nous les petites anglaises". Il a ensuite tourné avec entre autres : Michel Deville, Robert Enrico, Jacques Santi, Michel Wyn....Il a joué également dans de nombreux spectacles : "Voltaire's folies" nominé aux Molières, "Le barbier de Séville" mise en scène de Michel Vuillermoz, Il a été metteur en scène d'une dizaine de spectacles : "George Dandin", "Dom Juan", "On attend Molière" et "Coup de feu" qu'il a écrit, ainsi que "la Locandiera" de Goldoni, "Labiche au clair de lune" d'après E. Labiche, "Demandes en mariage" de Tchekhov.Il est le compagnon de route d'une troupe dans l'Eure avec qui, il a joué "Captain Cap A.Allais", "Dom Quichotte", "ôtel des voyageurs" et "Hôtel du progrès", mise en scène de Patrick Verschueren. Il a joué également dans "Le joueur" de Goldoni au festival d'Avignon mis en scène par Pierre Lambert, avec qui il « récidive » en juillet 2011 dans "La controverse de Valladolid" de Jean-Claude Carrière dans ce même festival.

Damien Pouvreau 1 site.jpg

Damien Pouvreau

Papillon dans Un Songe d'une nuit d'été  (2018-2021)

Guitariste polyvalent, il se consacre aussi à la pratique des instruments anciens : théorbe, luth et guitare baroque. Il se produit en France et à l’étranger, au sein de nombreuses compagnies de théâtre, orchestres baroques et ensembles de musique de chambre avec lesquels il enregistre pour les labels Sony Music, Aparté Records, K617… 

Par ailleurs, ill s’engage activement dans la création au sein de sa compagnie Le 4è MUR. 

Depuis 2007, il a conçu une dizaine de spectacles mêlant littérature, théâtre, danse et musique. Il est également l’auteur de 2 livres : « Je n’ai jamais écrit… » (2018, Ed. Les Archives Dormantes)  et « Presque Reine… », un conte musical pour petits et grands (Coup de Coeur Télérama Enfants et Académie Charles Cros, 2011, Ed. Eveil et Découvertes). 

De 2015 à 2019, il interprète, seul en scène, « 2710 JOURS DE MA JEUNESSE », une création scénique et musicale imaginée d’après les écrits de son grand-père, prisonnier pendant la Seconde Guerre Mondiale. En 2017, ce spectacle singulier est sélectionné par la Région des Pays de la Loire pour le Festival d’Avignon. 

De 2018 à 2020, il rejoint, en tant que musicien, la troupe de la Comédie Française dans La Nuit des Rois de W.Shakespeare mis en scène par Thomas Ostermeier. 

De janvier 2019 à octobre 2020, il assure les claviers, guitares et basse au sein du groupe de rock EIFFEL pour leur nouvelle tournée Stupor Machine. 

Site : damienpouvreau.com

Bernard++Rosselli.jpg

Bernard Rosselli

Géronte dans Les Fourberies de Scapin (2010-2014)

Après deux ans dans un cours de comédie, au Studio 34, il fait ses premiers pas au Théâtre avec Jacqueline Maillan dans une création "Coup de Soleil" où il joue son fils… Il interprète ensuite divers rôles dans 130 films et téléfilms. Le premier dans les années 1980 : "Mariage blues" avec Florent Pagny et Patrick Bruel qui n’ont pas encore sorti d’album. Puis, enchaîne les rôles dans divers téléfilms ou sa silhouette sportive lui ouvre des rôles physiques… Il joue dans la série "Série noire" et le rôle principal d’un épisode : "Le funiculaire des anges" avec Gabrielle Lazure. Puis des rôles dans des séries au succès populaire "RG" , avec Victor Lanoux, la série d’été "Le château des oliviers" avec Brigitte Fossey, "Paparof" avec Michel Constantin, "Les Nouveaux chevaliers du ciel", "Navarro" réalisés par Patrick Jamain, etc…

Dans les années 90, il tourne le rôle d’un voyou dans un "Commissaire Moulin" réalisé par Yves Rénier qui lui proposera, quelques années plus tard, de devenir son bras droit dans la série… Il devient le Commandant Guermeur dans une trentaine d’épisodes. 

Le théâtre le rappelle, il joue une création pendant trois saisons "Ma Femme s’appelle Maurice", mise en scène par Jean-Luc Moreau, avec Philippe Chevalier et Régis Laspalès. Il écrit aussi des sécnarii pour la télévision, "Treizième round",  "Drôle de cirque", un épisode des Monos, "La loi du silence" , un autre téléfilm sur la rumeur, "Mer calme… mort agitée" . Il réalise deux courts métrages, "Les jeux sont faits" et "Dossier Caroline Karsen" (visibles en ligne)… Il écrit aussi pour le cinéma "La Cible" avec Daniel Russo et Sagamore Stévenin,  puis adapte pour le théâtre "La Strada" de Fellini, jouée sous chapiteau. Il écrit et met en scène une pièce, un boulevard, "Mon ex s’incruste" au théâtre Essaïon, qui sera reprise au théâtre du Temple.

Maxime%20de%20Toledo.jpg

Maxime de Toledo

Obéron dans Un Songe d'une nuit d'été  (2012-2021)

Franco-américain, Maxime se forme à la Manhattan School of Music de New York et fait ses débuts au Metropolitan Opera aux côtés de Roberto Alagna dans Don Carlo. Il se consacre ensuite à la comédie musicale et apparaît à Broadway et off-Broadway dans Camelot, Showboat, La Mélodie du Bonheur, Yank, Titanic, Hair et dans la pièce à succès This. À l'écran, on le voit dans les séries TV cultes The Sopranos et All My Children, et au cinéma dans One Last Beat, Foulard et One Last Thing, avec Ethan Hawke. Depuis son retour en France, Maxime continue de mélanger les genres et se produit dans l’opéra Carmen, la revue Ça c'est Paris !, les opérettes La Vie Parisienne et Andalousie, et la comédie musicale Sweeney Todd à l’Opéra de Reims. Cette année, on l’a vu dans Forever Young à Bobino, Passion au Châtelet, et Gypsie à Toulouse. Parallèlement, il apparaît dans Un Village Français (saisons 5-7) et la série Crossing Lines.

Axel Beaumont.jpg

Axel Beaumont

Octave dans Les Fourberies de Scapin (2010-2014)

 Il suit une formation professionnelle au Studio théâtre Alain De Bock et au Studio d'Asnières-sur-Seine, ainsi qu'une formation comédien voix-off. Il explore différentes disciplines : la tragédie burlesque à l'Ecole Internationale de Mimodrame de Paris Marcel Marceau, la commedia dell'arte chez Carlo Boso et Jean Hervé Appéré. Il pratique la jonglerie, la guitare et le chant. En 2006, il fonde sa compagnie de théâtre musicale "Le Bal Perdu des Femmes à Barbe", où il est à l'initiative de plusieurs créations. En 2008, Il coécrit un spectacle "A côté d'un rictus" sur des textes de Jehan-Rictus et Gaston Couté joué sur Paris. Il est mis en scène par Arnaud Devolontat, Laurence Imbert, Caroline Pallarès, François Legay, Gilles Josset, Odile Mallet et Geneviève Brunet, Aurélie Rocheman, Lionel Fernandez... En 2009, il joue dans "la Valise" de Jaurès mis en scène par Jean Claude Drouot, ce qui devient le début d’une riche collaboration.

En 2019, avec Julie Desmet, il initie une adaptation théâtrale de L’Écume des jours de Boris Vian. Le spectacle est soutenu par le CNC Nouveau Media, l’Adami, la Commission européenne, le 104-Paris, et est le projet phare du centenaire de Boris Vian.

Jean%20Boissinot.jpg

Jean Boissinot

Toffolo dans Baroufe à Chioggia (2007-2011) et Juré n°6 dans 12 Hommes en colère (2005-2008)

Très tôt passionné par le métissage artistique, il apprend parallèlement à son métier d'acteur, l'expression corporelle, le chant, l'escrime, les cascades de spectacles, mais aussi le mime, la création et la manipulation de marionnettes, la boule contact ainsi que le clown. Il joue Molière, Shakespeare et Labiche, et au Festival Off d'Avignon de 2006 à 2008 le huis clos juridique "12 Hommes en colère". Il se dirige également vers l'écriture, la mise en scène et la réalisation.

Michel Carnoy.jpg

Michel Carnoy

Le vieil indien dans Quand le monde était vert (2008-2009)

Il a une longue carrière d’acteur de théâtre. Il a joué entre autres, sous la direction de  Derek Golby, Georges Vitaly, Peter Chatel, Julien Bertheau, Philippe Ferran, Nadia Baji, Philippe Pene : Shakespeare ("Jules César"), Marlowe ("Dommage qu’elle soit une p..."), Molière ("Tartuffe"), Musset ("Lorenzaccio"), Ben Jonson ("Volpone") mais aussi Martin Sherman ("Bent"), Saunders ("Un parfum de fleurs", "Hélas pauvre Fred"). Il a adapté et joué plusieurs saisons de suite, "Opening Night" de Cromwell (qu’il avait créé avec Françoise Prevost sous la direction de Philippe Pene), dans une mise en scène de Jean-Paul Bazziconi, avec Marie-Christine Barrault à Paris au Théâtre de la Porte St Martin et au Théâtre Mouffetard et de nombreuses dates de tournée. Acteur, Michel Carnoy est également adaptateur : «Opening Night» (Cromwell), «Hélas pauvre Fred» (Sanders), «Dom Juan» (Barbey d’Aurevilly) ...

En 2008, au festival d’Avignon, il crée, sous la direction d’Antoine Herbez, "Quand le monde était vert – La fable du chef indien", une pièce inédite en français de Sam Shepard. La pièce sera reprise au Théâtre de la Manufacture des Abbesses à Paris en 2009.

Timothée Couteau.jpg

Timothée Couteau

Le jeune indien dans Quand le monde était vert (2008-2009)

A son entrée au conservatoire, le seul instrument disponible est un violoncelle sans cordes éclaté au moins en dix morceaux. A 8 ans, Timothée pose les pièces de ce puzzle de bois sur le tapis de son salon et tente de comprendre comment peut bien marcher cet instrument.

Des années et une bonne dizaine de professeurs plus tard, il vole 4 médailles au conservatoire (de toutes les couleurs : bronze, argent, vermeil et or), et file avec son instrument sur des chemins non répertoriés par la cartographie classique. Sur sa route, il rencontre des metteurs en scène, des compagnies de théâtre. Avec eux, il jette des coups d’archets dans des impasses de folk-suicide, cherche des nuances dans d’étonnants sentiers improvisés, ralentit vers des détours plutôt irlandais, tourne en boucle sur des autoroutes électriques, entre en pizzicato dans des forêts de bambous…

Il travaille sur scène avec un instrument augmenté : il est lié à un deuxième violoncelle pour pouvoir se dupliquer, se répondre, se multiplier…

En studio, son violoncelle, jouant de lui-même, jouant sur lui-même, devient plusieurs, s’interrogent, se répondent, s’entremêlent…

Trois disques en sont sortis : Des Chevilles dans la Tête (édité par Cézame Music) – 2020, Cello Journey (Universal) – 2019 et Les Violoncelles seuls (édité par Cézame Music dans The Cello Gallery)

Victorien Disse couleurs.jpg

Victorien Disse

Papillon dans Un Songe d'une nuit d'été (2016)

Il commence la musique par la guitare où il parcourt différents styles : flamenco dans la classe de Claude Worms, bossa nova avec Renato Velasco et guitare classique avec Alain Rizoul. Il se tourne ensuite vers le jazz et intègre l’American school of Modern Music ou il obtient son diplôme. Ensuite, il commence la musique baroque avec Miguel Yisrael et intègre la classe de Benjamin Perrot avec le théorbe et la guitare baroque au Conservatoire de Versailles. Il participe aux jeudis musicaux avec le Centre de Musique Baroque de Versailles et divers productions avec les Conservatoires de Paris ainsi que le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il se produit régulièrement sur scène en Europe, en musique de chambre ou orchestre avec plusieurs ensembles (Les Impatiences, Baroque Nomade...). Il fonde en 2015 l'Ensemble Mitis avec la harpiste Caroline Lieby.

Igo Drané.jpg

Igo Drané

L'Homme dans Désirada (2020)

Conteur, comédien, auteur et metteur en scène, il est également musicien et pratique divers instruments dont l’accordéon diatonique, la flûte-bambou, l’harmonica, le tambour, la conque de lambi ...

Il participe à diverses pièces de théâtre et comédies musicales :  Légende du monde d’En-bas  de Michèle Césaire ; Kalouna (écriture, mise en scène, interprétation) ; Bloumoun d’Isabelle Cadoré (mise en  scène et interprétation) ; À propos de kwa de Mabiala Molu ; Les Oubliés des Lumières de la Cie Mizik Bòkay (co-écriture et interprétation) ; La noce chez les petits-bourgeois créoles adaptée de Brecht par Philippe Adrien ; Lari Kann Neg et Mofwaz Bò Kannal de la cie DNK, etc…

Il participe régulièrement à divers festivals de contes en Martinique, Guyane, Réunion, France Hexagonale. Il prête sa voix pour des documentaires/films radio ou télédiffusés

Il est auteur-compositeur-interprète de Kadans Vibelbwa (maxi 45 tours), Veillée créole au Fort d’Aubervilliers (sur le CD Nomadisme musical aux Caraïbes de Henri Guédon), Konvwa Moun Bèlè (album Concept Bèlè).

Il est également formateur et traducteur Créole-Français/Français-Créole.

Florent+Favier.jpg

Florent Favier

Scapin dans Les Fourberies de Scapin (2011-2013)

Formé à l'école Claude Mathieu de 2005 à 2008, il clôt sa formation par "Personne ne sait qu'il neige en Afrique", autour de l'œuvre de Bernard-Marie Koltes mis en scène par Jean Bellorini. Depuis, il a joué au festival d'Avignon et en tournée "Le misanthrope et l'auvergnat" d'Eugène Labiche, mis en scène par Jean Barlerin et Chrystèle Lequiller. En 2009, il monte avec Annabelle Lengronne pour la compagnie "La boite du souffleur", "Alice au pays des merveilles" au théâtre de l'Essaîon puis en tournée. 

Poursuivant sa recherche sur le masque et le clown par des stages avec Mariana Araoz et Luis Jaime Cortez, il joue en 2010 dans "Le Musée de la femme", création collective masquée du Collectif Masque, orchestrée par Christophe Patty.

Mathieu Gourlet.jpg

Mathieu Gourlet

Obéron dans Un Songe d'une nuit d'été  (2021)

Après trois Premiers 1er prix au Conservatoire d’Art Dramatique de Mulhouse, il entame une carrière d’acteur. Il est mis en scène par Philippe Berling, Patrick Zuzalla et Jeanne Vitez , Pascal Holtzer… Il travaille également le masque et le clown avec Guy Ramet à Bruxelles. Amoureux du chant, il décide de s’y consacrer pleinement à partir de 2006 : Conservatoire de Colmar, classe de Francis Jeser, puis il intègre l’AICOM. En 2014, il rencontre Karen Nimereala Acampora qui approfondit son chemin vocal et son répertoire lyrique.

Récemment, il interprète le rôle de Jupiter dans Orphée aux Enfers d’Offenbach (Fabrique-Opéra à Caen) puis le rôle de Popoff dans LaVeuve Joyeuse de Franz Lehar au festival Angevin d’Opéra-bouffe.

Olivier%20Ho-Hio-Hen%20rec.jpg

Olivier Ho Hio Hen

Illustrissime Isidoro dans Baroufe à Chioggia (2007-2011) et Juré n°9 dans 12 Hommes en colère (2006-2008)

Après sa formation de comédien, il a rapidement travaillé sur des œuvres contemporaines ("12 Hommes en colère" de R. Rose), classiques (Marivaux, Goldoni, Shakespeare) et sur des créations telles qu' "Amour sur Tatami" ou "Monsieur Salomon". Il a également appris la manipulation de marionnettes, le masque, les échasses, les ballons, les bolas et le maquillage. Il s'intéresse depuis ces dernières années aux cascades et acrobaties : il est en formation aux arts du cirque (trapèze et tissu) sous la direction de Mr Lin Biau.

S%C3%A9bastien%20Le%20Rest.jpg

Sébastien Le Rest

Sior Fortunato dans Baroufe à Chioggia  (2007-2011) et Juré n°3 dans 12 Hommes en colère (2005-2008)

Formé à l'école EICAR, puis par un coaching cinéma auprès de Damien Acoca et un atelier de théâtre avec Antoine Herbez, il joue le rôle marquant du juré n°3 dans la pièce "12 hommes en colère" (mis en scène Antoine Herbez) et joue dans "Baroufe à Chioggia" à Avignon, au théâtre Clavel et du Gymnase. Il joue également Shakespeare, Schiller (mise en scène Daniel Royan) et Pirandello (mise en scène Eglantine Guitard). 

Il participe également à des courts et longs métrages ainsi qu'à des séries télévisées.

Benjamin%20Narvey.jpg

Benjamin Narvey

Papillon dans Un Songe d'une nuit d'été  (2012-2015)

Luthiste et musicologue né à Montréal, il commence sa formation musicale en 1981 avec le Royal Conservatory of Music (Toronto). Il obtient un baccalauréat en musique à la Guildhall School of Music and Drama à Londres, où il étudie le luth et continuo avec David Miller, puis sous la tutelle de Paul O'Dette, Nigel North, et Hopkinson Smith. Il joue comme un continuiste, sous la baguette de Paul Agnew, Kenneth Weiss, Ton Koopman et Sir Norrington. Son premier disque solo, dédié à la musique de Germain Pinel, doit être enregistré en 2013 avec MA Recordings. Il a également enregistré un disque de Marais et de Visée pour ce label avec l’altiste Nima Ben David en 2010. 

Il est aussi musicien pour le théâtre et le cinéma, notamment pour le Théâtre du Globe de Shakespeare et les productions américaines "Peines d'amour perdu" (2009),"Les Joyeuses Commères de Windsor" (2010), et pour France 3 avec l’adaptation cinématographique du "Bourgeois gentilhomme". 

Il est également universitaire, spécialisé dans la musique baroque française. Il a obtenu sa maîtrise à l'Université d'Oxford en 2004, et a récemment terminé sa thèse de doctorat en voie de publication. En 2008, il remporte le Concours Musical Goldberg Essai. Il a été boursier postdoctoral à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (Sorbonne) en 2009, et membre de l'Institut de Recherches Musicales (Université de Londres) en 2010-11.

Damien+Prevot.jpg

Damien Prévot

Léandre dans Les Fourberies de Scapin (2010-2014)

Il se forme consécutivement au cours Florent et à l’école Claude Mathieu, où pendant 4 ans, il aborde différentes méthodes de travail et techniques de l'acteur. Suite à sa formation il explore le répertoire américain dans "Partir ou personne ne part", une création de Jean Bellorini. Il joue également dans "Le songe d’une nuit d’été" de W. Shakespeare dirigé par M. Vaiana et J. Batten , qu’ils tournent entre Paris, Cayenne et Bruxelles. Puis il explore le répertoire argentin en jouant à Paris dans "Pyramide" de Copi mis en scène par J. Latzko et "La Malasangre" de G. Gambaro mis en scène par S. Artel.

En 2008, il approfondit son travail corporel et joue au Théâtre du Soleil sous la direction de Paola Guisti dans une adaptation de "La Trilogies des Jumeaux" d’A. Kristof. Avec la Compagnie "Hocemo Théâtre", sous la direction de Lise Quet, il joue "Un fil à la patte", "Feu la mère de madame" de G.Feydeau.

Clément Séjourné.jpg

Clément Séjourné

Démétrius dans Un Songe d'une nuit d'été (2018-2021)

Comédien formé auprès d’Yves Bletzacker, au conservatoire de marcoussis puis à l’école Claude Mathieu. Il joue son premier spectacle professionnel à 18 ans,  Autour du cinéma muet, il joue dans Bonnie & co mise en scène Cathia Chaumont ; Des espoirs, l’audition professionnelle mise en scène de Jean Bellorini ; L’atelier de Jean-Claude Grumberg ,mise en scène Gaëlle Hermant; La surprise de l’amour de Marivaux, mise en scène Aude Macé puis dans les tournées de la compagnie « Le temps est incertain mais on joue quand même » : A tous ceux qui de Noëlle Renaude, Le théâtre ambulant Chopalovitch de Lioubomir Simovitch,  La cerisaie  de Tchekov, mises en scène Camille De La Guillonnière.  Il tourne parallèlement dans des courts métrages et formes courtes sur la chaîne Youtube Crazy Image et un film sur les commandos français de la 2e guerre mondiale produit par France 3. Il a joué récemment dans Dites-moi que je rêve adaptation du Journal d’un fou de gogol au TGP, mise en scène Gaëlle Hermant ; Sallinger de JM Koltès, mis en scène par le collectif Destins Croisés au TGP également et dans Ni dieu ni diable, mis en scène par Julie Duquenoy et Augustin Billetdoux, spectacle lauréat du Prix Théâtre 13 en 2014 et exploité au théâtre du Lucernaire.

Parallèlement, il continue à tourner pour des séries tel que Scènes de ménages, etc…

Nicolas Wattinne Couleur.jpg

Nicolas Wattinne

Papillon dans Un Songe d'une nuit d'été  (2019-2021)

C’est après un prix de flûte à bec au conservatoire de Marseille dans la classe de Marine Sablonnière que Nicolas Wattinne découvre sa vocation pour le luth et le théorbe. Il débute ainsi des études au conservatoire de Versailles, dans la classe de Benjamin Perrot, qui l’amèneront à suivre des master-classes de maîtres tels que Rolf Lislevand, Eric Bellocq, ou encore Claire Antonini.

Il collabore depuis 2015 avec diverses formations telles que l’ensemble Elyma, Les Folies Françoises, Les Pages et les Chantres du Centre de Musique baroque de Versailles, l’ensemble Voz Latina, Il Buranello, Poséidon, Le Potager du Roy...

Ces collaborations lui ont permis de jouer sous la direction de chefs renommés comme Gabriel Garrido, Olivier Schneebeli, Patrick Cohen-Akénine, Stéphane Fuget...